Les Inaperçus

« Or, il parlait du sanctuaire de son corps », le sixième.

Mathieu Riboulet nous livre ici des fragments poétiques, où il va à la rencontre des personnages obscurs du Nouveau Testament, Joseph d’Arimathie, Marthe, Nathanaël.. ceux qui croisent le Christ et prennent un instant part à sa légende. Utilisant le potentiel de mystère des textes bibliques, il nous parle également de territoires : la Cisjordanie, la Cyrénaïque, la Galilée.. L’auteur, servi par une phrase toujours plus maîtrisée, précise, et une langue lumineuse, pratique ici un mysticisme laïque, utilisant des éléments narratifs des textes sacrés pour interroger la foi, loin du dogme religieux.

Frédéric Coché lui donne la réplique par ses gravures dépouillées, où son imaginaire flamboyant se déploie pour donner naissance à une mythologie symbolique teintée d’uchronie.


le-grand-phallus015


Un extrait lu par l’auteur ici.

Pour le découvrir, vous pourrez  le commander ci-dessous (achat sécurisé via Paypal) ou nous contacter à cette adresse (contact[@]lesinapercus.fr). Vous pouvez également commander nos livres en passant par votre libraire. Prochainement, les livres seront disponibles en Epub pour les heureux possesseurs de tablettes et liseuses.

CaptureblancOr, il parlait du sanctuaire de son corps | Frédéric Coché et Mathieu Riboulet
isbn 978-2-9541260-6-7 | parution : 16 mars 2016
14 x 19 cm | 68 p. | 14 €





Les commentaires sont fermés.